Notre site web ne prend pas en charge ce navigateur  

Diagnostiquer l'APLV

L'allergie aux protéines de lait de vache (APLV) se caractérise par des signes et des symptômes multiples et souvent non spécifiques, ce qui entraîne fréquemment des erreurs de diagnostic ou un diagnostic tardif. Il existe des directives et des outils pour diagnostiquer l'APLV à un stade précoce.

L'OUTIL DE SENSIBILISATION COMISS®

D'éminents experts ont mis au point le Cow’s Milk-related Symptom Score (score des symptômes liés au lait de vache, CoMiSS®), un outil rapide et convivial qui aide les professionnels de santé à reconnaître et à évaluer les signes et symptômes non spécifiques pouvant indiquer une APLV.
En savoir plus sur CoMiSS®

Doctor filling out CoMiSS form

Tutoriel CoMiSS®

Découvrez à quel point il est facile d'utiliser CoMiSS® pour évaluer et interpréter la gravité des signes et symptômes non spécifiques pouvant être liés à l'APLV, tels que les pleurs, les régurgitations, la diarrhée, la constipation et les symptômes cutanés et respiratoires.

Regardez le tutoriel du CoMiSS®
CoMiSS®

L'outil de sensibilisation CoMiSS

Si vous pensez que votre patient présente des symptômes pouvant indiquer une APLV, utilisez l'outil CoMiSS® pour noter et évaluer la probabilité d'une APLV.

Donner un score aux symptômes

Diagnostiquer une APLV
LES ÉTAPES DU DIAGNOSTIC DE L'APLV

L'objectif global est de raccourcir le parcours de diagnostic et de réduire la charge pour le patient. Le parcours comprend plusieurs étapes : le contrôle des symptômes et des antécédents familiaux du nourrisson ; la réalisation de tests diagnostiques ; et la confirmation du diagnostic par un régime d'éviction, suivi d'une provocation orale.

diagnosing CMPA steps
1 - CONTRÔLER LES SYMPTÔMES ET LES ANTÉCÉDENTS FAMILIAUX2 - POSER LE DIAGNOSTIC3 - CONFIRMER LE DIAGNOSTIC

1ère ÉTAPE
CONTRÔLER LES SYMPTÔMES ET LES ANTÉCÉDENTS FAMILIAUX

La première étape consiste à rechercher les signes et les symptômes qui peuvent être liés à l'APLV. Il est également important de vérifier les antécédents familiaux de maladies atopiques, car le risque d'allergie est plus élevé dans les familles où préexistent des maladies allergiques.
L'OUTIL COMISS® POUR LES SIGNES ET LES SYMPTÔMES

2ème ÉTAPE
POSER LE DIAGNOSTIC

MÉTHODES DE DIAGNOSTIC DISPONIBLES

Il existe un certain nombre de procédures pour déterminer les différents types d'APLV. Aucun de ces tests ne peut cependant être utilisé pour un diagnostic définitif, à l'exception du régime d'éviction, suivi d'une provocation orale. Le régime d'éviction, suivi d'une provocation orale, est recommandé par les directives : c'est la règle d'or pour poser le diagnostic.2,3

Diagnosing CMPA

3è ÉTAPE
CONFIRMER LE DIAGNOSTIC

RÉGIME D'ÉVICTION SUIVI D'UNE PROVOCATION ORALE

Le régime d'éviction consiste à exclure les protéines de lait de vache (PLV) de l'alimentation du nourrisson (en cas d'allaitement, les PLV sont exclues de l'alimentation de la mère).

Si l'éviction de PLV du régime alimentaire du nourrisson n'améliore pas les symptômes, la probabilité d'une APLV est très faible. Si les symptômes s'améliorent, on procède généralement à une provocation orale par réintroduction contrôlée de PLV, afin de confirmer le diagnostic d'APLV.4,5

Si l'APLV est confirmée, un régime d'éviction thérapeutique sans PLV est nécessaire.

2 to 6 weeks

DIRECTIVES DE DIAGNOSTIC ET DE TRAITEMENT

Des informations plus détaillées sur le diagnostic et le traitement de l'APLV figurent dans les directives de la Société européenne de gastroentérologie, d'hépatologie et de nutrition pédiatriques (ESPGHAN) et celles de l'Académie européenne d'allergologie et d'immunologie clinique (EAACI).2,4

Lisez les directives de l'ESPGHAN
Lisez les directives de l'EAACI

LA PAROLE AUX EXPERTS : DIAGNOSTIQUER L'APLV

Regardez des vidéos dans lesquelles des experts de premier plan partagent leur expérience en matière de diagnostic d'APLV, notamment l'évaluation de la probabilité d'APLV avec l'outil CoMiSS®, la disponibilité de tests d'allergie et la confirmation du diagnostic par un régime d'éviction, suivi d'une provocation orale.

REFERENCES

  1. Vandenplas Y, et al. A workshop report on the development of the Cow’s Milk-related Symptom Score awareness tool for young children. Acta Paediatr. 2015;104(4):334–9.
  2. Koletzko S, et al. Diagnostic approach and management of cow’s-milk protein allergy in infants and children: ESPGHAN GI Committee practical guidelines. J Pediatr Gastroenterol Nutr. 2012;55(2):221–9.
  3. Luyt D, et al. BSACI guideline for the diagnosis and management of cow’s milk allergy. Clin Exp Allergy. 2014;44(5):642–72.
  4. Muraro A, et al. EAACI Food Allergy and Anaphylaxis Guidelines: diagnosis and management of food allergy. Allergy. 2014;69:1008–25.
  5. Vandenplas Y, et al. Guidelines for the diagnosis and management of cow’s milk protein allergy in infants. Arch Dis Child. 2007;92:902–8.

COMMUNICATION IMPORTANTE: Il est important d'encourager les mères à poursuivre l'allaitement même si leur bébé est allergique aux protéines de lait de vache. Les conseils d'un expert en nutrition sont généralement nécessaires pour éliminer toutes les sources de protéines de lait de vache du régime alimentaire de la mère. Si l'on choisit un substitut du lait maternel particulier, il est important de suivre les instructions figurant sur l'étiquette. De l'eau non bouillie, des biberons non stérilisés ou une dilution incorrecte peuvent rendre votre bébé malade. Une conservation, une manipulation, une préparation ou une alimentation incorrectes peuvent avoir des effets néfastes sur la santé de votre bébé. Les substituts du lait maternel à usage médical pour les bébés doivent être utilisés sous surveillance médicale.