La page à laquelle vous essayez d’accéder est strictement réservée aux professionnels de la santé. En cliquant sur oui, vous confirmez que vous êtes autorisé à visualiser le contenu de cette page.

Etes-vous un professionnel de la santé ?

La page suivante est strictement réservée aux professionnels de la santé. Vous serez redirigé
The following content is restricted for consumers only.
You will be redirected.

Régime cétogène
L’épilepsie est une maladie du cerveau caractérisée par des crises récurrentes. C’est le trouble neurologique le plus répandu avec les migraines. Elle affecte approximativement 50 à 60 millions de personnes dans le monde1. Les crises sont diagnostiquées et classifiées selon des critères précis définis par la Ligue Internationale contre l’Epilepsie, en Anglais : International League Against Epilepsy (ILAE) 2. Alors que le traitement pharmacologique est efficace chez certains, environ 30% des patients épileptiques ne répondent pas à au moins deux médicaments antiépileptiques (AED)3, 4
C’est ce qu’on appelle ‘l’épilepsie réfractaire aux médicaments’5. Pour ces patients, des interventions telles que la chirurgie et la stimulation du nerf vagal peuvent être indiquées et bénéfiques. Cependant, elles sont toutes les deux invasives et peuvent mener à des complications. De plus, elles ne sont pas indiquées pour tout le monde.
 
La ILAE est favorable à l’utilisation du régime cétogène comme prise en charge alternative des patients épileptiques réfractaires aux médicaments. Il s’agit d’un régime très riche en lipides, très pauvre en glucides et avec un apport en protéines comparable à un régime normal, dont le but est de limiter les effets métaboliques du jeun en induisant un changement du métabolisme des glucides vers le métabolisme des lipides, ce qui permet la production de corps cétoniques qui peuvent être utilisés comme source d’énergie alternative pour le cerveau et les autres tissus5.

Le (ou les) mécanisme exact du bon fonctionnement du régime cétogène n’a pas encore été clairement élucidé mais il parait crucial qu’une grande proportion de l’énergie quotidienne soit apportée par les lipides et que la quantité de glucides ingérés soit faible. L’efficacité du régime cétogène a été prouvée pour la prise en charge de l’épilepsie réfractaire aux médicaments, ainsi que du déficit en transporteur de glucose de type 1 (GLUT-1-DS) et du déficit en pyruvate déshydrogénase (PDHP), deux troubles héréditaires du métabolisme. Pour ces trois pathologies, il est considéré comme la prise en charge de choix6, 7. De nouvelles données probantes suggèrent également que le régime cétogène jouerait un rôle dans la prise en charge des tumeurs cérébrales, d’autres troubles neurologiques spécifiques et de cancers8

Vitaflo propose une série de produits qui peuvent être utilisés dans le régime cétogène, qui facilitent la compliance au régime et qui rendent le régime plus facile à gérer.


1. Megiddo I, Colson A, Chisholm D, Dua T, Nandi A, Laxminarayan R. Health and economic benefits of public financing of epilepsy treatment in India: An agent‐based simulation model. Epilepsia. 2016;57(3). 
2. Fisher RS, Acevedo C, Arzimanoglou A, Bogacz A, Cross JH, Elger CE, et al. ILAE official report: a practical clinical definition of epilepsy. Epilepsia. 2014;55(4):475-82. 
3. Granata T, Marchi N, Carlton E, Ghosh C, Gonzalez-Martinez J, Alexopoulos AV, et al. Management of the patient with medically refractory epilepsy. Expert review of neurotherapeutics. 2009;9(12):1791-802. 
4. Martin K, Jackson CF, Levy RG, Cooper PN. Ketogenic diet and other dietary treatments for epilepsy. The Cochrane database of systematic reviews. 2016;2:CD001903. 
5. Kwan P, Arzimanoglou A, Berg AT, Brodie MJ, Allen Hauser W, Mathern G, et al. Definition of drug resistant epilepsy: consensus proposal by the ad hoc Task Force of the ILAE Commission on Therapeutic Strategies. Epilepsia. 2010;51(6):1069-77. 
6. Klepper J. Glucose transporter deficiency syndrome (GLUT1DS) and the ketogenic diet. Epilepsia. 2008;49(S18):46-9. 
7. Klepper J. Ketogenic therapy in neurometabolic disease. In: Neal E, editor. dietary treatment of epilepsy - practical implementation of ketogenic therapy. Oxford: Wiley-Blackwell; 2012. 
8. Woolf EC, Scheck AC. The ketogenic diet for the treatment of malignant glioma. J Lipid Res. 2015;56(1):5-10.

Notre gamme de produits pour le régime cétogène